fbpx

Plotin, l’art de la sculpture de soi

La scène se déroule à Rome au début de l’ère chrétienne. On demande au philosophe Plotin s’il accepterait de se faire sculpter son portrait. En effet, il enseigne depuis des années qu’il faut sans cesse « sculpter sa propre statue ». Et pourtant, il est catégorique : il n’en est pas question, car la vraie beauté est à l’intérieur. Avec Plotin, nous découvrons un style et une atmosphère relativement neufs dans l’histoire de la philosophie antique. Avec lui, le discours sert à montrer, sans l’exprimer explicitement, ce qui le dépasse, c’est-à-dire une expérience dans laquelle tout discours s’anéantit, où il n’y a plus de conscience du soi individuel, mais seulement un sentiment de joie, de plénitude, de présence.

Brigitte Boudon
Enseignante en philosophie, fondatrice des Jeudis Philo à Marseille, elle s’attache à rendre accessible et vivant le message des philosophes d’hier et d’aujourd’hui. Elle explore également les sagesses, les mythes, les religions, les traditions vivantes ou oubliées, en extrait le sens et les précieux enseignements pour notre vie de tous les jours.
Publié par: Ancrages
8€

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.

Ok